Mesure du souffle à l’occasion de la journée mondiale de la BPCO

À l’occasion de la journée mondiale de la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) qui s’est déroulée le 21 novembre, un atelier de mesure du souffle a été proposé aux patients d’un cabinet médical de la Ville par Alliance Médicale Services, prestataire de santé à domicile.

 

Une trentaine de patients se sont prêtés au test


L’objectif de sensibilisation à cette maladie qui concerne en France, 6 à 8 % de la population adulte (et est annoncée comme quatrième cause de mortalité dans les décennies à venir), est tout d’abord de prévenir, mais aussi, en cas de difficultés, d’expliquer qu’il y a des réponses thérapeutiques adaptées. Seuls des tests de mesure du souffle (spirométrie) permettent de faire un diagnostic précoce en mesurant le volume maximum d’air expiré par le patient en une seconde. Les résultats présentés sous forme de graphique représentant le volume en fonction du temps et le débit en fonction du volume. Le tabac constitue le principal facteur. Prévenir et traiter les infections respiratoires permet de diminuer la gravité de l’évolution de la BPCO. La réhabilitation respiratoire permettra de diminuer l’essoufflement, de réhabiliter les muscles à travailler. Une prise en charge pluridisciplinaire du patient est nécessaire et dans certains cas une kinésithérapie respiratoire facilitera l’expectoration et la ventilation. En tout état de cause, pour la trentaine de patients qui se sont sentis concernés, le message est passé : mieux vaut prévenir que guérir.

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/landivisiau/mesure-du-souffle-un-atelier-propose-25-11-2018-12143349.php#U8vlFOxOtVATqV5i.99